RÉDUCTION DE LA PROGRESSION DE LA MYOPIE GRÂCE AUX LENTILLES DE CONTACT

with No Comments

De PEGUIRON SYBILLE, Optométriste B. Sc. EurOptom

Articles tirés du 1er volume de l'Optomag, le Journal de l’Association des Optométristes Romands

INTRODUCTION

La prévalence de la myopie est en augmentation constante, et ce, dans le monde entier. L’augmentation de la myopie est principalement en lien avec la croissance axiale de l’œil. Plusieurs hypothèses et méthodes ont été proposées, depuis plusieurs années, afin de diminuer la progression de la myopie chez les jeunes. La sous-correction aurait plutôt tendance à exacerber la myopie. Les lentilles rigides perméables au gaz, ainsi que les verres de lunettes multifocaux et bifocaux, n’ont pas démontré d’influence significative. L’administration d’atropine dans le but de bloquer la progression de la myopie a présenté une efficacité significative, mais avec des effets secondaires négatifs non négligeables. Les études plus récentes sur des solutions en lentilles de contact d’orthokératologie et souples multifocales sont très encourageantes et dévoilent des résultats significativement positifs. (1)

La périphérie rétienne joue un rôle majeur dans le processus de myopisation.

PEGUIRON SYBILLE

Sybille Peguiron

Optométriste B. Sc. EurOptom

Optométriste à l’hôpital ophtalmique Jules Gonin à Lausanne et en magasin à Genève.

Contact :

sybille.peguiron@optometriesuisse.ch

Vice-présidente de l’Association des Optométristes Romands
AOR
 

Lorsque l’œil myope est bien corrigé au niveau de la rétine centrale, une défocalisation périphérique hypermétropique est induite. La défocalisation au niveau de la rétine périphérique domine la défocalisation de la rétine centrale. Ainsi l’œil aura tendance à s’allonger afin d’améliorer la focalisation périphérique.

Le défocus hypermétropique périphérique tendra donc à augmenter la croissance axiale de l’œil, tandis qu’un défocus myopique périphérique la ralentira.

Les lentilles de contact souples multifocales et l’orthokératologie ont pour but de corriger la myopie au niveau de la rétine centrale et de créer une focalisation, voire une défocalisation myopique en périphérie rétinienne afin de diminuer la progression de la myopie. (2)

MÉTHODES

Plusieurs travaux récents, sur l’influence de l’orthokératologie et des lentilles de contact souples multifocales, ont démontré des résultats significatifs sur la croissance axiale de l’œil en millimètres et l’augmentation de la myopie. Ils sont décrits ci-dessous.

L’étude de Kakita et al, publiée en 2011, effectuée sur 45 patients âgés en moyenne de 12 ans, a comparé la longueur axiale avant et après deux ans de traitement en orthokératologie. Cette différence de longueur axiale a ensuite été confrontée à un groupe témoin porteur de lunettes pendant les deux ans de l’étude. L’augmentation de la longueur axiale durant les deux ans était de 0,39 mm (±0,27 mm) pour le groupe de porteurs de lentilles d’orthokératologie et de 0,61 mm (±0,24 mm) pour les porteurs de lunettes. (3)

Le travail de Walline et al, publié en 2013, a porté sur le contrôle de l’évolution de la myopie chez des jeunes âgés de 8 à 11 ans. 40 enfants ont porté des lentilles de contact souples multifocales avec un centre pour la vision de loin et une addition de +2,00 dpt en périphérie. Après deux ans d’essai, la progression de la myopie et de la longueur axiale a été comparée à un groupe de porteurs de lentilles souples monofocales. Pour le groupe de porteurs de lentilles multifocales, la myopie avait augmenté en moyenne de 0,51 dpt (±0,06 dpt) et la croissance axiale de 0,29 mm (±0,03). En comparaison, le groupe de porteurs de lentilles simple vision avait une progression myopique moyenne de 1,03 dpt (±0,06 dpt) et une croissance de longueur axiale de 0,41 mm (±0,03). (4)

Une étude récente a comparé les deux méthodes au port de lunettes afin de déterminer laquelle avait le plus d’impact sur les patients. L’étude a été effectuée sur un panel de 127 enfants âgés de 9 à 16 ans. La progression de la myopie ainsi que la croissance axiale de l’œil ont été évaluées sur une période de deux ans. Les lentilles de contact souples multifocales utilisées avaient une zone centrale de loin et un design progressif atteignant une addition de 2,00 dpt. Le groupe de porteurs d’ortho-k était pourvu de lentilles à double réservoir de larmes. La réduction de la progression de la myopie pour ce groupe était de 67 % alors qu’elle était de 43 % pour le groupe de porteurs de lentilles souples multifocales en comparaison aux porteurs de lunettes. La croissance axiale de l’œil a suivi le même schéma avec une diminution de l’élongation de 38 % pour les porteurs d’ortho-k et de 27 % pour les porteurs de lentilles souples multifocales. (5)

RÉSULTATS

Le moyen le plus efficace de prévenir une augmentation de la myopie durant le développement de l’enfant, démontré dans les études les plus récentes, est donc l’orthokératologie. La prise en charge par la méthode de correction en lentilles de contact souples multifocales a également présenté des résultats très positifs.

DISCUSSION

L’évolution de la myopie ainsi que son épidémisation sont d’origines variables. En effet, les facteurs environnementaux ont également une grande influence. Le fait de pratiquer moins d’activités en plein air engendrerait des facteurs de risques importants dans l’augmentation de la myopie. La carence en dopamine résultant d’une faible exposition à la luminosité extérieure est l’une des causes possibles. La dopamine est un neurotransmetteur issu de la lumière naturelle. Elle permettrait d’éviter une augmentation de la croissance axiale de l’œil en assurant une bonne transmission des images au cerveau. 6 Il est donc, à l’heure actuelle, difficile de déterminer précisément quelle est la raison d’une augmentation de la myopie chez nos patients. Cependant, les études récentes prouvent l’efficacité des traitements à l’aide de l’orthokératologie et des lentilles souples multifocales pour palier le principe de défocalisation rétinienne périphérique. C’est à nous, optométristes et adaptateurs de lentilles de contact, de proposer ces solutions maintenant reconnues.

Cet article vous a intéressé et vous souhaitez mettre en pratique ces propositions de communication ? Retrouvez un exemple de lettre type dans votre espace membre sur le site www.optometriesuisse.ch.

RÉFÉRENCES 

  1. LAGACE Jean-Pierre, « Lentilles à contrôle myopique : étude de 2 ans », Optométriste, septembre-octobre 2015, p.18-24
  2. SMITH Earl L., « Optical treatment strategies to slow myopia progression: Effects of the visual extent of the optical treatment zone », PMC, janvier 2013
  3. KAKITA T., HIRAOKA T., OSHIKA T., « Influence of Overnight Orthokeratology on Axial Elongation in Childhood Myopia », Invest Ophthalmol Vis Sci., avril 2011
  4. WALLINE J., GREINER K., MCVEY M., JONES-JORDAN L., « Multifocal Contact Lens Myopia Control », Optom Vis Sci., novembre 2013
  5. PAUNE J. et al, « Myopia Control with a Novel Peripheral Gradient Soft Lens and Orthokeratology: A 2-Year Clinical Trial », BioMed Research International Volume 2015, 2015
  6. TIMSIT Marc, « Myopie, causes fréquence prévention ». Page consultée le 15 novembre 2016 de http://www.ophtalmologie.fr/myopie.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

myopia.care - the web application for myopia control